Forum des Jeunes du 01-11-2020

Le dimanche 1er novembre 2020, à l’occasion du Centenaire du Révérend Sun Myung Moon, époux de la fondatrice de IAYSP, un Forum des Jeunes a été organisée. Au départ, il était censé avoir lieu à l’Espace Barrault, centre interculturel et interreligieux se situant à quelques pas de la Cité Universitaire. Cependant, à cause de l’ordre du Président MACRON, on a dû trouver une autre solution. L’annuler ne serait pas possible. Après un premier confinement compliqué, aussi mentalement que socialement, on a trouvé des moyens efficaces pour pouvoir communiquer les uns avec les autres. C’est la raison pour laquelle l’événement a pu avoir lieu sur la plateforme Zoom.

A l’occasion de ce Forum, plusieurs associations non gouvernementales se sont rassemblées, ainsi que des jeunes témoignant de leur parcours, de leurs difficultés et des stratégies adoptées pour résoudre certains de leurs problèmes. Avec 10 participants, on a pu toucher, grâce à la retransmission en direct Facebook, un total de 3,334 personnes, ce qui a déclenché 564 interactions et 193 partages de la publication.

Entre chaque présentation, il fallait préparer des questions à poser en 2 minutes. Cet événement a été riche en informations, en expériences et nous a tous appris que l’éducation, ainsi que l’amour, étaient les facteurs les plus importants pour les jeunes. L’éducation de l’esprit a permis à certains, comme Jonathan GASPAR, de se rendre compte des difficultés de certaines personnes qui sont dépourvues à elles-mêmes. L’éducation du caractère pour d’autres, comme Rafael GUIGNARD, a pu aider non seulement des individus, mais également des couples qui étaient face à des difficultés.

 

En conclusion, l’éducation n’est pas seulement quelque chose qu’on obtient à travers d’un diplôme. Mais c’est une des plus grandes richesses pour l’être humain, qui très souvent se sent confronté à des problèmes, et ne sait pas les résoudre par manque de connaissance. Des personnes comme Aurélie PULULU pensent que l’éducation des plus jeunes est essentielle pour pouvoir créer des adultes capables d’éduquer au mieux les enfants à leur tour. Pauline ITALI, d’un autre côté, éduque des adultes en difficulté sanitaires, qui ont besoin d’être rassurés et de se sentir écoutés face à leurs problèmes mais également leurs goûts. Enfin, des personnes comme IPOMA qui font le tour du monde et qui essayent de toucher un maximum de personnes en difficulté ou en situation d’handicap nous montre combien la jeunesse a un amour inconditionnel, et ressent le besoin de l’apporter à tous ceux qui n’ont pas la même chance qu’eux.

Merci

Vous aimez cet article?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkdin
Partager sur whatsapp
Partagez sur WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *